+7 (495) 514 45 00
info@surrogacyineurope.fr
QUESTIONNAIRE DES FUTURS

Meres porteuses – maitres chanteurs

Page principale » Attention! » Meres porteuses – maitres chanteurs

Abalmasse Larissa

Mère porteuse escroc. Elle « joue la sécurité » en menant des négociations avec plusieurs couples à la fois. Elle demande de l’argent à tous les parents pour faire son « nouveau » passeport ou des analyses médicales. Vient d’Ukraine mais travaille à Moscou en tant que garde-malade chez lesquels elle réside en permanence.

Balytcheva Natalia Guennadievna

Mère porteuse escroc. Tombée enceinte après le transfert embryonnaire, elle décide pourtant de l’interrompre pour « poursuivre » le programme avec un autre couple. Réside dans l’oblast de Vladimir.

Baranova Irina Nikolaevna

Mère porteuse irresponsable. A « changé d’avis » le jour où le transfert embryonnaire devait avoir lieu, interrompant le programme de manière inattendue. Réside à Moscou.

Belova Irina Vasilievna

Mère porteuse escroc. A accepté toutes les conditions des parents mais a exigé que sa rémunération soit doublée le jour de commencement du programme. Réside dans l’oblast de Iaroslavl.

Bogatyreva Svetlana Ivanovna

Mère porteuse irresponsable. Ne s’est pas rendue à Moscou le jour du transfert embryonnaire. Le programme a été interrompu par sa faute. Réside dans l’oblast de Kalouga.

Bojedoumova Tatiana

Mère porteuse escroc. A été à plusieurs reprises reconnue coupable de falsification de résultats d’analyses et d’examens médicaux. A en juger par les propos d’un couple marié: « Arnaqueuse, menteuse et maître-chanteur ». Réside à Saint-Pétersbourg.

Boyartchouk Elena

Mère porteuse escroc. Elle fait sa propre réclame sur internet sous plusieurs noms. A l’habitude de prendre la fuite après le transfert embryonnaire. Le lendemain, son mari appelle les parents en état de panique et se met à les faire chanter. Réside en Biélorussie, oblast de Minsk.

Volkova Anna Nikolaevna

Aleksei Baranov  alecsey.baranov.1979@mail.ru

Réside avec son colocataire. Envoie des messages depuis son adresse e-mail. Réside à Vavoj, dans le district Vavojsky de la République d’Oudmourtie, Russie. Après avoir reçu l’argent qu’on lui avait envoyé pour le billet de train, a éteint son téléphone (9511964483). Chers parents biologiques, ne tombez pas dans le piège !

Volina Aliona Nikolaevna

Gorlovka, Ukraine. Est repartie en Ukraine juste avant le transfert embryonnaire. A prétendu qu’elle désirait voir ses enfants et son mari. S’est mise à faire chanter les parents depuis son lieu de résidence. N’a soi-disant pas un centime, doit entretenir son mari et ses enfants et a perdu son billet de retour à Moscou dans le train. A fini par faire du chantage aux parents. Nous avons en notre possession un enregistrement de ses conversations avec les parents.

Golovanova Elena Ivanovna

Mère porteuse escroc. A falsifié ses justificatifs médicaux, notamment les résultats du dépistage de la syphilis et de l’hépatite C. Réside à Moscou

Gontcharova Lidia

30 ans, permis de résidence à Belgorod, réside en Ukraine. Mère porteuse qui a fait échouer un programme de GPA. A disparu lors de sa préparation au programme et a cessé de répondre au téléphone. Est réapparue subitement, a assuré que tout allait bien, puis a disparu à nouveau, a cessé de répondre au téléphone, aux sms, aux e-mails, a arrêté de prendre ses médicaments et de faire ses analyses. On aurait pourtant dit un vrai ange lors de notre rencontre...

Jalbe Olga Ivanovna

Née le 24.03.1983, réside à Vladimir, 5 rue Chlalorezka, appartement 4. A disparu lors de sa préparation au transfert embryonnaire. A signé le contrat, réalisé toutes les analyses nécessaires à la charge des parents, a fait soigné ses infections aux dépens des parents puis s’est volatilisée quand le programme de GPA devait commencer.

Danilova Zoya Petrovna

Mère porteuse escroc. A dissimulé qu’elle était mariée et que son mari était stérile. S’est servi du programme pour tenter d’avoir son propre enfant. Réside à Kalouga.

Zviaguintseva Marina

34 ans, Stavropol. Escroc et maître chanteur. Une fois enceinte, a commencé à me réclamer de l’argent en guise d’acompte sur sa rémunération future, puis a fait tout son possible pour interrompre sa grossesse et m’a menacée d’aller à mon travail (bien entendu, elle a identifié mon lieu de travail) pour raconter à tout le monde que j’ai fait appel aux services d’une mère porteuse si j’exigeais qu’elle me rende les sommes versées.

Klimenko Tamara Ivanovna

Mère porteuse escroc.  Après avoir accepté la somme qui lui avait été proposée en guise de rémunération, a exigé qu’on lui achète un appartement à Moscou sous menace d’avorter. Réside à Toula.

 

Kolobrova Irina

Mère porteuse escroc âgée de 24 ans. A disparu après que les parents biologiques lui aient donnée 5.000 roubles pour ses analyses médicales. A également revendu le téléphone et la carte sim qu’ils lui avaient achetée. Avant cela, les problèmes rencontrés avec cette mère porteuse étaient monnaie courante. Réside à Tver.

Kostache Liubov

Mère porteuse escroc. A mis un terme au programme de GPA en cours pour commencer un nouveau programme avec un couple qui lui avait proposée une rémunération plus conséquente. Ne prenait presque jamais les médicaments qui lui avaient été prescrits et faisait en sorte de falsifier les résultats de ses analyses. Née en Moldavie, elle réside de manière permanente dans la ville de Domodedovo.

Kotova Anna

Mère porteuse escroc. A disparu après que les parents biologiques aient réglé toutes ses analyses de santé. Vit en Biélorussie, dans la ville de Molodetchko.

Moudretskaya Liubov

Mère porteuse escroc. Tout en sachant parfaitement que son état de santé ne lui permettait pas d’être mère porteuse, elle a malgré tout tenté de commencer le programme de GPA à Saint-Pétersbourg. Quand la clinique a décliné sa candidature, elle a volé son dossier médical et les analyses médicales qu’elle avait réalisées aux frais  des parents. A tenté pour la dernière fois de participer à un programme de GPA dans le centre d’obstétrique et de gynécologie Oparine à Moscou.

Nikolaeva Nadezhda Vladimirovna

Mère porteuse escroc. A dissimulé des informations vitales concernant son état de santé aux parents. Réside à Ekaterinbourg.

Petkevitch Galina

Maître chanteur potentiel. 24 ans, deux enfants. Appelle tous les membres de la famille des parents biologiques après le transfert embryonnaire et déclare vouloir interrompre la grossesse. Se justifie en disant qu’ « elle ne savait pas ce qui l’attendait ». Réside en Ukraine.

Piven Ekaterina Anatolievna

Nous avons eu affaire à  une femme des plus malhonnêtes : Piven Ekaterina, année de naissance: 1980. A décidé de devenir mère porteuse. Nous avons réglé toutes les analyses, les consultations médicales, les échographies. Après avoir traité toutes ses IST à notre charge, elle a disparu. Elle Ne s’est tout simplement PAS PRESENTEE à la clinique le jour du transfert embryonnaire. Nous avons perdu des embryons pour rien... Arnaqueuse !

Polichouk Olga Viatcheslavovna

Mère porteuse escroc. A disparu avec l’argent que les parents lui avaient donné pour les analyses et les examens médicaux. Elle peut se faire passer pour une certaine Olga Potapova. 28 ans. Réside dans la ville de Voskresensk dans l’oblast de Moscou.

Rogaeva Natalia

Mère porteuse totalement irresponsable. Plus d’une fois elle ne s’est pas présentée aux examens médicaux, est toujours en retard et ce, même si elle a bien daigné vouloir venir. Réside à Samara.

Rosliakova Liubov Sergeevna

Née en 1986. Personne irresponsable et fauteur de troubles originaire de Rostov-sur-le-Don, elle n’a jamais obtenu de résultats positifs dans les programmes de GPA. Elle ment sur tous les points. Apparaît sur le site russe de recherche de mères porteuses probirka.ru.

Skripka Anna Sergeevna

Sib-nk14@mail.ru. Elle n’est pas du tout mère porteuse. C’est une vrai arnaqueuse ! Elle vit à Zaparojie. Nous lui avons envoyé de l’argent pour qu’elle vienne consulter notre médecin dans notre ville. Avant de recevoir l’argent elle se montrait très active, répondait au téléphone, nous écrivait, puis, dès qu’elle a reçu l’argent, a cessé de répondre à nos appels téléphoniques. Quelques jours après, elle a inventé une histoire délirante selon laquelle elle avait été jetée du train !!!  Bref, ne vous mettez surtout pas en contact avec elle, si elle en est arrivée jusque là pour seulement 7.000 roubles, de quoi sera-t’elle capable pour une  plus grosse somme d’argent?

Iakovleva Marina Iourievna

Mère porteuse escroc. Occupant un poste de médecin, elle s’est mis d’accord avec les médecins du département de consultation prénatale de son lieu de résidence permanente, a fait semblant d’être enceinte et a disparu avec l’argent des parents biologiques. Réside à Zlatooust.

Kotchieva Radmila

N’a pas respecté le régime prescrit par le médecin. Un jour avant le transfert, a quitté la clinique et n’est pas revenue le soir, a fait échouer le transfert embryonnaire. Lors du deuxième programme consommait des boissons alcoolisées, l’odeur d’alcool la suivait en permanence. Ne prenait pas les médicaments prescrits par le médecin pour ne pas tomber enceinte mais récupérait néanmoins l’argent correspondant aux frais d’alimentation. En fin de compte, a exigé ses résultats d’analyses, sans doute pour saboter le transfert embryonnaire d’autres parents.

Oxana

Mère porteuse escroc. A décidé de ne plus prendre part au programme 2 jours avant le jour présumé de son arrivée à la clinique, alors que les billets de train avaient déjà été achetés et la location de l’appartement qui lui était destiné avait été payée. Il s’est avéré par la suite qu’elle avait été « rachetée » par d’autres parents. Réside à Kazan.

Olga

Mère porteuse irresponsable. 24 ans, de bonne allure. Après avoir réalisé l’ensemble des examens médicaux aux frais des parents, a « réalisé » qu’elle n’arriverait pas à rendre l’enfant qu’elle allait porter en elle. A tenté de séduire le mari du couple à l’initiative du programme de GPA. Réside à Kalouga.

Tour Olga

Test de dépistage de la nicotine positif, a menacé d’arrêter de prendre ses médicaments si les parents n’acceptaient pas ses conditions. S’il était nécessaire de rester à la clinique sur prescription du médecin soignant, elle faisait des crises d’hystérie et proférait des menaces. On lui achète un billet de train pour une date précise, elle arrive un jour plus tard sans que l’on sache où et avec qui elle s’est trouvée entre-temps. Elle ne suit pas le régime prescrit par le médecin. Aucune grossesse après deux tentatives de FIV. Plusieurs infections répertoriées dans son dossier médical.  A la fin exige ses résultats d’analyses, sans doute pour saboter le transfert embryonnaire d’autres parents.

Yourtchenko Angela Fiodorovna

Réside en Ukraine dans la ville de Pervomaïsk, oblast de Nikolaïev. Année de naissance: 1979. Professeur de mathématiques dans une école. A deux enfants (deux garçons). Son mari, qui ne travaille pas, interrompait toujours les négociations et dictait de nouvelles conditions. Il s’est avéré par la suite qu’elle menait des négociations avec plusieurs couples. A réalisé toutes ses analyses de santé à nos frais. A fait soigné ses infections et est tombée enceinte elle-même. Nous l’avons attendu après l’avortement. Elle a fait un nombre incalculable d’échographies et nous avons payé tous ses trajets et médicaments. Nous avons appris par hasard en tombant sur la correspondance qu’elle entretenait avec notre agent qu’Angela Yourtchenko était en train de se préparer pour le programme d’un autre couple ! Elle n’a pas donné suite à nos demandes de remboursement des frais que nous avions engagés.

Son numéro de téléphone +380681160618 +380997256034

Khousainova Raouchaniya, sous son vrai nom Gabitova  Rouchana, 29 ans.

S’est fait soignée dans une clinique de gynécologie dans la ville d’Oufa aux frais des parents biologiques. A cessé de prendre les médicaments censés aider à conserver la grossesse et a fait tout son possible pour interrompre la grossesse.

Kachina Ekaterina

Mère porteuse irresponsable. A « changé d’avis » en pleine période de synchronisation des cycles menstruels. Le transfert embryonnaire a été annulé à cause d’elle. Réside à Kirovo-Tchepetsk, oblast de Kirov.

Solovei Alexandra Alexandrovna, 25 ans, réside dans l’oblast de Moscou, district Orekhovo-Zouevsky, village du nom de Snopok Novy.

Célibataire, a une fille de 2 ans et demi. Travaille en tant qu’infirmière ou aide-médecin à un poste d’urgences du district Orekhovo-Zouevsky. A interrompu la grossesse à 8 semaines pour des raisons toujours inconnues: a évoqué des problèmes familiaux (« mes parents et mon petit ami sont contre la gestation pour autrui, ils ont honte devant les voisins). A également raconté qu’elle avait quitté la maison et dormi ailleurs. Est totalement irresponsable et indifférente à l’égard des autres (après avoir interrompu la grossesse elle nous a dit que 8 semaines de grossesse n’était quasiment rien, que ce n’était pas grave). Durant les 2-3 dernières semaines, s’est comportée de manière provocante, après l’interruption de grossesse s’est montrée ouvertement insolente et a refusé de communiquer avec nous. Durant la grossesse a désiré se faire un vaccin contre l’hépatite car il s’agissait soi disant d’une vaccination obligatoire au travail. Nous avons dû la persuader pendant longtemps de ne pas faire ce vaccin. Il y a eu beaucoup d’histoires similaires à 8 semaines de grossesse. Le plus incroyable est qu’elle a accouché d’une petite fille pour un programme de GPA il y a un an déjà, pour un autre couple. Peut d’abord faire bonne impression, certes, mais nous avons eu par la suite le sentiment qu’elle se moquait tout simplement des parents biologiques.

Fazylchina Gouzel. Kazan.

valeevi@list.ru

Mère porteuse irresponsable.Ne prenait pas les médicaments prescrits par le médecin (faisant ainsi échouer le protocole de stimulation), ne répondait pas au téléphone.

Chvedova Ludmila Anatolievna. Saint-Pétersbourg.

lyudmila-spb@rambler.ru

S’est rétractée deux jours avant le transfert embryonnaire. A réalisé tous les examens médicaux aux frais des parents biologiques. Motivée au début puis change d’avis à la fin.

 

Source – surrogacy.ru

Vous planifiez un futur heureux ?

Veuillez remplir le formulaire pour en savoir plus.

REMPLIR LE FORMULAIRE

Ou bien appelez-nous au

+7 (495) 514 45 00
Notre adresse :

109147 Russie, Moscou, 3 rue Taganskaya,

Centre d’affaires «Tagansky passage», Bureau 517